Maria Ortiz Gabella

Danseuse, chorégraphe, pédagogue.

D’origine chilienne, Maria Ortiz Gabella connaît ses premières expériences de la scène auprès de Marie-France Meunier et de Laurence Salvadori.

Diplômée d’Etat en 1993 au sein des R.I.D.C à Paris (Rencontres Internationales de Danse Contemporaine fondé par Françoise et Dominique Dupuy), elle poursuit sa formation et se confronte entre autres à l’univers de Pierre Doussaint, Claude Brumachon et Benjamin Lamarche, Fattoumi-Lamoureux, Jean-François Duroure…

Danseuse interprète pour différents chorégraphes, Maria Ortiz Gabella s’oriente très tôt vers un travail de recherche et de création chorégraphique, tout en dispensant ateliers, stages de formation et improvisation-composition spontanée ( CNDC / L’Esquisse d’Angers, interventions en milieu scolaire…)

Marie-France Meunier fondatrice de la compagnie lui confie Arcane pour continuer à diffuser et promouvoir l’art chorégraphique.

Elle créée pour la compagnie Arcane différentes pièces chorégraphiques : Turêvoukoi? en 1998, Un ticket pour Féerie en 2001 et Poussière d’étoiles en 2005, Trois femmes, une ville, la nuit en 2006, Et Hop ! en 2007, Bleu Nuit en 2008, Le roi Général en 2011 et Cabane en 2012.

En 2008, Katia Grivot la sollicite comme chorégraphe pour son court métrage (France 2) Ne m’oublie pas. Son vocabulaire gestuel allie théâtralité, humour et poésie pour une danse fantasque et sensible.

A ce jour, Maria Ortiz Gabella dirige la compagnie avec la complicité de Franck Paitel, metteur en scène.

Maria-Ortiz_Ortega