Marie Doiret

 

Curieuse, Marie Doiret dessine son parcours d’interprète dans la diversité des aventures artistiques auxquels elle participe, tout en y engageant un lien de fidélité aux univers rencontrés.

Pendant 10 ans, elle collabore avec Pascal Giordano / Hapax Compagnie. Elle participe à toutes les créations de la compagnie soit comme danseuse soit comme assistante et à toutes les actions de sensibilisation. Ils inventent ensemble de nombreuses manières de rencontrer le public (conférences, performances…).

Après avoir suivi pendant plusieurs années les cours techniques de Nadine Beaulieu, et s’être formée avec elle à l’improvisation, Marie Doiret entre dans la compagnie Nadine Beaulieu. Engagée dans la démarche de la chorégraphe, elle participe à toutes les formes que prennent ces créations et intervient comme danseuse dans ses conférences dansées.

Ces dernières années, elle rencontre Brendan Le Delliou et le Frichti Concept, avec qui elle entame une aventure artistique nouvelle, le spectacle de rue. Elle est donc danseuse-percussionniste dans les deux spectacles du chorégraphe, Trace ta route… et Fricassée de Museaux….

De plus, elle entre comme danseuse dans l’univers ludique et poétique de la danse théâtralisée de Maria Ortiz Gabella / cie Arcane, pour qui elle interprète plusieurs spectacles destinés au jeune public.

Ces dernières années, aux côtés d’Emilie Buestel, elle entame sa propre recherche chorégraphique et fonde le collectif Sauf le Dimanche.

Pour toutes ces compagnies, Marie Doiret intervient en tant qu’artiste dans divers milieux (scolaire, hospitalier, urbain, rural…) pour animer des ateliers.

Au gré des rencontres artistiques et humaines, qui sont le moteur de sa carrière, et poussée par le goût de la richesse et de la diversité des genres, elle participe ponctuellement à des expériences d’improvisations avec des musiciens, tourne dans des courts-métrages, monte sur scène pour des pièces de théâtre, ou travaille le chant.

marie-doiret