La fondatrice Marie-France Meunier

« Ne pas apprendre le geste, mais apprendre à le faire vivre », telle est la démarche de Marie-France Meunier, pour qui la recherche chorégraphique et la recherche pédagogique s’appuient sur un même processus créatif.

Sa première approche du mouvement a pour origine la danse rythmique Dalcroze qui la conduit à une maîtrise d’éducation physique. Sa rencontre en 1966 avec Françoise et Dominique Dupuy l’amène à une conception différente du mouvement, où l’imagination et la spontanéité deviennent la base de son travail de formation. Pendant cette période, où elle rencontre également Jérôme Andrews et Jacqueline Robinson, elle participe à certaines créations des Dupuy et forme, pendant plus de 15 ans, les élèves des R.I.D.C. à la pédagogie de la danse.

Implantée à Meudon depuis 1970 pour développer des ateliers de danse contemporaine, elle crée la compagnie Arcane en 1973, d’où sont issus des danseurs professionnels comme Régis Obadia, Laurence Salvadori, Thierry Guedj, Véronique Velch, Brendan Le Delliou, Maria Ortiz Gabella… La Cie Arcane développe un travail de recherche et de création auprès des enfants, adolescents et adultes. Bon nombre de créations sont sélectionnées à des rencontres nationales et lors d’échanges européens.

Marie-France Meunier est associée à la compagnie l’Esquisse (1986-1993), au Centre Chorégraphique National de Haute-Normandie du Havre, afin de mettre en place une action pédagogique en milieu scolaire et périscolaire. De là, naîtront avec les enfants, les enseignants et animateurs du Havre plusieurs créations chorégraphiques et un film Quitte le Sol, accompagné d’un documentaire vidéo Danser à l’École sur ces 7 années de sensibilisation et de formation.

Elle poursuit sa collaboration au Centre National de Danse Contemporaine d’Angers l’Esquisse (1993-2004), et crée, suite à trois années de formation pédagogique auprès des enseignants :

• Revajamu (1995) avec 450 enfants et 20 enseignantes de Maine et Loire à Angers.

• Myrmée (1997) avec 450 enfants et 15 enseignants de Vendée à la Roche-sur-Yon.

• La courte échelle (2000) avec 320 enfants et 14 enseignants de la Sarthe au Mans.

En collaboration avec 12 enseignantes de Maine et Loire en formation danse (1993-2004), Marie-France Meunier assure la coordination chorégraphique d’un cédérom sur la danse en milieu scolaire édité par le SCEREN – CRDP des Pays de la Loire en février 2003 : Entrez dans la danse.

A Nevers, une formation d’enseignants sur 3 années a été lancée par l’association 1, 2, 3 dansons, l’Inspection Académique de la Nièvre et Musique Danse Bourgogne qui a abouti à une création pour et par 10 classes en mai 2004, présentée à la Maison de la Culture.

Parallèlement, elle développe des formations dans les Universités de Nancy, Strasbourg, à la Ferme du Buisson (Marne-la-Vallée) et à Angoulême. Elle intervient, lors de conférences pédagogiques pour témoigner de sa démarche de formation à la pédagogie de la danse. Depuis 2006, elle est régulièrement invitée par la Fabrik Postdam, en Allemagne, le Centre international pour la danse et l’art de mouvement, pour des formations destinées aux professeurs de danse et aux enseignants des écoles primaires et collèges.

En 1996, elle fonde le Centre d’Action Culturelle du Béon, dans une ancienne ferme près de Sens en Bourgogne. Elle assure sa direction artistique et travaille sur le projet du développement des activités de ce futur centre culturel.

Le Centre d’Action Culturelle a trouvé son identité artistique à travers un événement annuel né en septembre 2000 : Moisson d’été, qui rassemble désormais plus de 1000 spectateurs lors de soirées et rencontres jeune public autour de la danse (Françoise et Dominique DUPUY, Joëlle Bouvier, les danseurs du CNDC…Gianni Joseph, etc.) et de la musique (Hervé Legrand, Olivier Lecoeur, Pierre de Bethmann et Olivier Ker Ourio…).

Actuellement, ce lieu a pour objectif de devenir le pôle Danse de la région, et souhaite développer ses activités autours des résidences d’artistes, de la diffusion, de la sensibilisation des différents publics et d’autres projets en partenariat avec les acteurs culturels, éducatifs et institutionnels de la Région (classes culturelles ou à PAC, ateliers avec les centres de loisirs…).

 

marie france meunier