Émilie Buestel

 

Émilie Buestel s’est formée à la danse contemporaine auprès d’Yvann Alexandre dans le cadre de la Cellule chorégraphique à La Roche-sur-Yon (85), chez Anne-Marie Porras, école EPSE Danse à Montpellier (34) et au RIDC, Rencontre Internationale de Danse Contemporaine, Paris (75).

Deux personnalités l’ont particulièrement influencée dans son parcours, Nadine Beaulieu, avec laquelle elle a suivi de nombreux cours et ateliers, Nadine Beaulieu enseigne la technique Erick Hawkins et Nathalie Schulmann qui l’a amenée à intégrer et réfléchir sur les notions fondamentales de la danse grâce aux cours d’analyse du mouvement dansé.

Aujourd’hui Émilie Buestel est interprète dans la compagnie Azimuts, N°8, et assiste Philippe Ménard sur les projets Memory (projet réunissant toutes les générations autour d’un spectacle), elle a travaillé avec Pasarela, Hapax Compagnie, compagnie Nadine Beaulieu, Frichti Concept, compagnie Arcane et le collectif Sans moi ou presque.

Forte de son expérience d’interprète, Émilie Buestel invente son propre univers et crée le collectif Sauf le Dimanche au côté de Marie Doiret en 2006. Elle s’investit pour monter spectacles, créations in situ et répond régulièrement à des appels d’offre et appels à résidence. Son univers est marqué par ses voyages et son séjour en Polynésie Française. Ses influences sont nombreuses, elle est particulièrement sensible à l’art contemporain, l’architecture, le théâtre et la littérature. Elle aime réunir différentes disciplines autour des projets qu’elle imagine, et réinvente sa manière de regarder et d’observer suivant les lieux qu’elle investit, la rue, l’espace public, la scène, renouvelant ainsi sa manière d’appréhender l’espace, le public et le spectacle.

emilie buestel